Myrissi, née en 2014 et basée à Vandœuvre-lès-Nancy (54), a développé une technologie d’intelligence artificielle brevetée qui non seulement traduit les parfums en motifs de couleur et en images pertinents pour le consommateur, mais en plus prédit sa réaction. Un savoir qui intéresse le groupe suisse Givaudan, numéro un mondial des parfums et arômes, qui se porte acquéreur de l’entreprise française pour renforcer ses capacités dans le domaine de l’intelligence artificielle. La transaction devrait être finalisée au cours du premier trimestre 2021.